Previous Next

Instruction ULM

Instructeur : M KAMEL Amir

Notre instructeur est également pilote licencié sur avion, et propose une formation complète, théorique aussi bien que pratique.                                                                                    

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelle que soit la classe concernée, il faut :

1- Avoir 15 ans révolus 

2- Être titulaire du certificat théorique tronc commun, délivré par l’Aviation Civile. (Examen sous forme de QCM, organisé par les délégations territoriales)

3- Avoir satisfait, auprès d’un instructeur de la classe correspondante, à : 

Une épreuve au sol. (Contrôle des connaissances théoriques de la classe d’ULM pratiquée).

Une épreuve en vol. (Vérification des procédures et de l’aptitude à piloter un ULM en toute sécurité. Peut se réaliser en contrôle continu, ou par un vol spécifique).

 

L’instructeur établit les différentes attestations, qui seront exigées par la délégation territoriale de rattachement, pour la délivrance du brevet de pilote.


Les équivalences

Depuis l’arrêté du 4 mai 2000, il n'y a plus d'équivalence. Vous devez passer toutes les épreuves pour obtenir votre brevet de pilote d'ULM.

Toutefois, vous êtes dispensés de passer le certificat théorique commun ULM si vous satisfaites à l’une des conditions citées ci-après :

1. Avoir obtenu un résultat satisfaisant à l’examen théorique d’une licence de pilote d’avion, d’hélicoptère, de planeur ou d’aéronef ultraléger motorisé (ULM) ;

2. Être titulaire :

– d’un brevet de pilote d’aéronef délivré conformément à l’arrêté du 31 juillet 1981 susvisé, ou

– d’une licence de pilote d’avion délivrée conformément à l’arrêté du 29 mars 1999 relatif aux licences et qualifications de membre d’équipage de conduite d’avions (FCL 1) ;

– d’une licence de pilote d’hélicoptère délivrée conformément à l’arrêté du 12 juillet 2005 relatif aux licences et qualifications de membre d’équipage de conduite d’hélicoptère (FCL 2).

3. Être titulaire d’une licence de pilote d’aéronef, délivrée par un État membre de la Communauté européenne, un autre État partie à l’Espace économique européen, ou par la Confédération suisse, conformément aux normes de la convention relative à l’aviation civile internationale.

Il convient de passer la partie théorique spécifique à la classe d'ULM choisie et la pratique auprès d'un instructeur.


L'emport passager

Après une expérience suffisante en tant que pilote monoplace (de l’ordre de 15 à 20 heures), vous pouvez passer le test « emport de passager » avec un instructeur de la classe pratiquée.
Cet examen se prépare en se référant au programme fédéral.

 


Instruction ULM-Etapes

  

© 2022 Aviatik Mulhouse